Quels sont vos enjeux ?

 

Combien de fois avez-vous eu des difficultés à résoudre des problèmes récurrents de qualité, de logistique ou de faible prise en compte des besoins clients au sein de votre entreprise ?


Quelles solutions avez-vous apportées : une nouvelle procédure ? plus de contrôle ? un outil plus ''performant'' ?

 

Quel rôle les interactions entre les personnes et entre les services jouaient-elles dans ces dysfonctionnements ? Si ce n'est d'un outil ou d'une procédure, de quoi ces personnes ont-elles vraiment besoin pour avoir des relations de qualité et produire des interactions créatrices de valeur pour l'entreprise ?

 

Pour aller plus loin dès maintenant, nous vous proposons  de répondre à ces quelques questions :

  oui non
Les managers animent leurs équipes avec efficacité en assumant leur rôle de leadership et en favorisant la participation et la coopération.    
Les projets internes de l'entreprise aboutissent toujours.    
Dans la grande majorité des cas, les salariés promus à des responsabilités d'encadrement réussissent leur prise de fonction.    
D'une façon générale, les interactions entre services sont efficaces : les informations sont transmises de façon appropriée, la compréhension est bonne, les objectifs communs sont atteints.    
Les principaux managers et dirigeants ont des représentations de l'entreprise, de son activité et de son fonctionnement qui sont positives et proches les unes des autres.    
Les comportements de désengagement, de présentéisme, de compétition excessive, de « bavardages » sont rares.    
La plupart des collaborateurs connaît les orientations de l'entreprise et les objectifs poursuivis.    
Les compétences essentielles de communication interpersonnelle ont été acquises par les encadrants et leur comportement le démontre.    
Les concepts de cloisonnement ou de fonctionnement en silos ne s'appliquent pas du tout à l'entreprise.    
Le sentiment général est que l'entreprise répond ou est en mesure de répondre aux besoins de ses clients et de se développer.    

Est-ce suffisamment positif pour que les modes de relations et d'interactions contribuent à la création de valeur ? Souhaitez-vous approfondir ?